VELIKO TARNOVO

L'ancienne capitale bulgare

Veliko Tarnovo

Veliko Tarnovo est une ville située au nord de la Bulgarie. C’est le centre administratif de la région de Veliko Tarnovo.
forteresse-medievale-tsarevets
La ville est située sur les rives de la rivière Yantra, à 241 km de la capitale, Sofia, à 228 km de Varna et à 107 km de Ruse. A 10 km de Veliko Tarnovo se trouve l’aéroport de Gorna Oryahovitsa, l’aéroport le plus proche. Veliko Tarnovo est également accessible en bus ou en train, et les grandes villes proposent un transport régulier. La ville compte quelques 70.000 habitants. Elle se situe à un carrefour important qui à son tour a stimulé son développement économique et culturel, de l’Antiquité à nos jours.
Veliko Tarnovo est une des plus anciennes villes du pays (son histoire remonte à plus de cinq millénaires), comme le montrent les fouilles archéologiques. L’épanouissement de Veliko Tarnovo est liée à la période du Second royaume bulgare (1185-1393). En 1185 la ville fut proclamée capitale de l’Etat bulgare, restaurée par les frères Asen et Petar. Ils ont ainsi mis fin à la domination byzantine d’une durée de 167 ans. Après son élection en tant que capitale, la ville a commencé un développement rapide.
veliko-tarnovo-forteresse-medievale

Le monument le plus important dans Veliko Tarnovo est la forteresse médiévale de Tsarevets. Elle se situe sur le sommet du même nom et est entourée sur trois côtés par la rivière Yantra. Les fouilles indiquent que Tsarevets, bien qu’entourée par une forteresse, n’était pas une citadelle fermée mais une vraie ville médiévale au centre de laquelle se trouvait un château, l’église « Sainte Petka », de nombreux bâtiments résidentiels et commerciaux, des chars et des tours de défense. Au sommet de Tsarevets se trouvait la résidence du patriarche. Pas très loin on retrouve l’Eglise patriarcale « Ascension du Christ ». D’ailleurs il y a une autre colline historique à côté de Tsarevets: Trapezitsa. Sa riche histoire n’a pas encore été pleinement révélée. Les fouilles continuent encore aujourd’hui sur la colline et des résultats intéressants devraient encore voir le jour.

Outre ses collines historiques, Veliko Tarnovo est célèbre pour ses nombreuses églises orthodoxes. Une des églises les plus emblématiques du Moyen Age est l’Eglise des Quarante-Martyrs, construite pour commémorer la victoire du tsar Ivan Asen II (1218 – 1241) contre le despote Theodor Komnin (1180-1273). Dans l’église sont enterrés les tsars bulgares Kaloyan (1168 – 1207), Ivan Asen II et de nombreux autres membres de la famille royale et l’aristocratie bulgare. L’Eglise orthodoxe conserve quelques-uns des plus importants monuments épigraphiques bulgares: les colonnes de Omurtag, Asen et Granichna, qui appartiennent à la résistance du règne de Han Krum (755-814).

veliko-tarnovo-rue-vieille-ville

Autour de Veliko Tarnovo

On rerouve quelques-uns des plus célèbres monastères bulgares: Patriarsheski, Preobrazhenski, Arbanashki, Plakovski, Kapinovski, Kilifarevski ainsi que d’autres. Au cours de la Renaissance bulgare (XVIII – XIX) Veliko Tarnovo a attiré de nombreux bulgares inquiets. La ville était le centre de la première circonscription révolutionnaire au cours de l’Insurrection d’Avril 1876 contre la domination ottomane. Après la Libération de la Bulgarie du joug ottoman en 1878, Veliko Tarnovo était la capitale provisoire de l’Etat. En 1879, la ville a convoqué la première assemblée constituante, qui a adopté la Constitution dite de Tarnovo. Toujours à Veliko Tarnovo fut convoquée la première Grande Assemblée nationale, qui élut le prince Alexandre Battenberg (1857 – 1893) en tant que dirigeant bulgare.

En ce qui concerne l’architecture, l’apparence de la vieille ville transporte les visiteurs dans le temps. Marcher dans la rue Gurko ou Samovodskata charshia (rue du bazar artisanal), les visiteurs de la ville ont la possibilité de voir les bâtiments qui ont été construits il y a plus de 200 ans et de vivre une atmosphère totalement différente. Le bazar est une sorte de complexe ethnographique de boutiques d’artisanat, boutiques de souvenirs et galeries.

Dans la partie historique de la ville sont situés la plupart des musées locaux, parmi lesquels il y a le Musée Archéologique, le Musée du Renouveau et de l’Assemblée constituante, le Musée d’Histoire Moderne et Contemporaine, la maison de Sarafkina, la maison-musée de Petko Rachev Slaveykov, l’auberge de Stambolov, l’auberge de Hadzhi Nikoli, et d’autres. A 20 km de Veliko Tarnovo se trouve la réserve archéologique Nicopolis ad Istrum: une ville romaine et byzantine, fondée par l’empereur Trajan (98 – 117) en 106 ap. J.-C. Seulement à 6 km de Veliko Tarnovo on retrouve la réserve architecturale d’Arbanassi. La vieille ville conserve de merveilleux monuments architecturaux du Renouveau bulgare, ses vieilles églises et les cours pittoresques pleines de fleurs et de verdure.

Vous avez des questions?

N'hésitez pas à nous contacter par email

dlb@decouvrirlabulgarie.fr

Decouvrir la Bulgarie
Copyright © 2017 Bulgariality Ltd.
made with ♥ in Bulgaria